Quai des Bulles dévoile son palmarès 2017 | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 29.10.2017 à 10h51 (mis à jour le 15.02.2018 à 17h11) Bande dessinée

Quai des Bulles dévoile son palmarès 2017

Extrait de Paco les mains rouges tome 2 - Photo DARGAUD

Le Festival de BD de Saint-Malo qui se déroulait ce week-end a révélé ses 5 prix, dont le Grand prix de l'affiche qui a été décerné à Clément Oubrerie.

Samedi 28 octobre au soir, le festival Quai des Bulles à Saint-Malo a révélé son Palmarès, composé de 5 prix.

Le Grand Prix de l’affiche de cette 37e édition a été décerné à Clément Oubrerie, connu pour ses albums et séries plusieurs fois récompensés tels Le Royaume du Nord, Aya de Yopougon ou Pablo, dont l'intégrale vient de paraître chez Dargaud. Il a également publié cet automne le premier tome de Voltaire amoureux aux Arènes.

Le Grand Prix de l’Affiche récompense un auteur que l’équipe du Festival "apprécie particulièrement". Il réalisera l’affiche de l’édition suivante.

Le Prix Coup de cœur est revenu à Paco les mains rouges d’Eric Sagot au dessin et Fabien Vehlmann au scénario, dont le deuxième tome vient d'être édité chez Dargaud. Le premier album de ce récit qui se déroule dans un bagne guyannais était sorti en 2013.

La terre des fils de Gipi a reçu le Prix Ouest France / Quai des Bulles. Paru en mars chez Futuropolis, cette BD nous projette dans un futur incertain, où un père et ses deux fils, comptant parmi les survivants d'une catastrophe, doivent penser quotidiennement à leur survie. L'album s'est vendu à près de 7000 exemplaires.

Le Prix Révélation ADAGP / Quai des Bulles a récompensé Le profil de Jean Melville de Robin Cousin, sorti en avril chez FLBLB éditions.

Enfin le Prix Jeunes Talents a couronné Alix Garin. Il es décerné au grand lauréat du concours jeunes talents, organisé à destination des auteurs non publiés.

Deuxième festival BD en France en terme de fréquentation, Quai des bulles se déroulait du 27 au 29 octobre et a attiré 41000 visiteurs cette année, en légère hausse par rapport à l'édition précédente.
 

 
close

S’abonner à #La Lettre