L’écossaise Gail Honeyman remporte le Costa Award du premier roman | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 05.01.2018 à 14h33 (mis à jour le 05.01.2018 à 15h00) Royaume-Uni

L’écossaise Gail Honeyman remporte le Costa Award du premier roman

Gail Honeyman - Photo COPIE D'ÉCRAN/VIKING BOOKS

Paru à la rentrée littéraire chez Fleuve éditions, Eleanor Oliphant va très bien, a reçu le Costa Award du premier roman, tandis que Gallimard Jeunesse publiera en 2019 The explorer, de Katherine Rundell, Costa Award du livre pour la jeunesse.

Eleanor Oliphant is completely fine, de l’Ecossaise Gail Honeyman (HarperCollins), paru le 28 septembre 2017 chez Fleuve éditions sous le titre Eleanor Oliphant va très bien dans une traduction d’Aline Azoulay-Pacvon, remporte le Costa Award 2017 du premier roman. "Hot book" de Francfort 2015, acheté par 30 éditeurs dans le monde, le livre s’est vendu à 150000 exemplaires au Royaume-Uni et à 140000 aux Etats-Unis. Les droits d’adaptation cinématographique ont été acquis par Reese Witherspoon qui veut jouer le rôle d’Eleanor.

Eleanor Oliphant va très bien, met en scène une héroïne intelligente et cultivée mais peu douée pour les relations humaines, qui dit toujours ce qu’elle pense et fuit la compagnie des autres. Elle mène une vie réglée, portant les mêmes vêtements chaque jour, mangeant le même plat chaque midi et buvant ses deux bouteilles de vodka chaque week-end, jusqu’au jour où elle tombe amoureuse du chanteur d’un groupe de rock.

Parallèlement les prestigieux prix littéraires britanniques ont récompensé un roman, une biographie, un livre pour la jeunesse et un recueil de poésie.
  • Le Costa du roman a distingué Jon McGregor, dont les précédents livres ont été traduits chez Christian Bourgois, pour Reservoir 13 (4th Estate), anti-thriller, selon l’auteur, qui s’ouvre sur la disparition d’une jeune fille de 13 ans dans les collines au nord de l’Angleterre.
  • Le Costa de la biographie, Rebecca Stott pour In the days of rain (4th Estate), qui a enquêté sur sa propre famille, membre depuis plusieurs générations d’une secte chrétienne fondamentaliste.
  • Le Costa du livre de jeunesse a été attribué à Katherine Rundell pour The Explorer (Bloomsbury Children’s Books), une aventure dans la forêt amazonienne qui paraîtra en 2019 chez Gallimard Jeunesse, éditeur de toute son œuvre.
  • Enfin le Costa de la poésie revient à Helen Dunmore, décédée en juin dernier, pour son recueil posthume Inside the wave (Bloodaxe Books).
Sponsorisés par les cafés Costa, les prestigieux prix littéraires britanniques sont dotés chacun de 5000 livres sterling (6630 euros). Chacun des lauréats concourt pour le Costa des Costa, doté de 30000 livres sterling (33700 euros), qui sera dévoilé le 30 janvier.
close

S’abonner à #La Lettre