Camille Brunel, "La guérilla des animaux ", chez Alma | Livres Hebdo

Par Maïa Courtois, le 11.07.2018 à 19h20 (mis à jour le 11.07.2018 à 20h00) Un Premier Roman Par Jour

Camille Brunel, "La guérilla des animaux ", chez Alma

Camille Brunel - Photo COLINE SENTENAC

Durant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire 2018. Avec La guérilla des animaux, à paraître chez Alma le 16 août, Camille Brunel pose une question brûlante d’actualité : pour sauver les animaux, faudrait-il faire disparaître les hommes ?
 

"Un pèlerin buvait dans ses mains l’eau du fleuve pollué d’ablutions, de sacrifices carbonisés, de dépouilles grignotées – la nuit enfonçait dans le sol la lumière rose et moite des temples d’Udaipur. " Le commencement du premier roman de Camille Brunel s’ancre en Inde, dans le futur proche, vers 2045. Le récit suit les pérégrinations d’Isaac Obermann, un ayatollah lancé dans un combat fou: celui de sauver les animaux des hommes.
 
Les aventures parfois rocambolesques d’Isaac débutent alors que l’homme exécute une chasseuse et deux braconniers, qui venaient d’abattre une tigresse enceinte et un éléphanteau. Sa vie sera alors consacrée à la traque de ses ennemis et ceux de ses frères animaux, des baleiniers japonais au public d’un parc aquatique.
 
La survie des animaux doit-elle passer par la fin du règne humain ? Camille Brunel nous pousse, avec intelligence et un brin de folie, à nous poser cette question actuelle et dérangeante. Son héros de La guérilla des animaux, lui, n’hésitera pas à déclencher un tsunami meurtrier pour des milliers d’êtres humains en faisant sauter un barrage, afin de sauver des animaux du danger.

Né en 1986, Camille Brunel est l’auteur de l’essai Vie imaginaire de Lautréamont, publié chez Gallimard en 2011. Titulaire d’un Capes de Lettres modernes, il est professeur de lettres. Mais il est aussi vegan, et ardent militant de la cause animale.
close

S’abonner à #La Lettre