Que la bête meure | Livres Hebdo

Par Jean-Claude Perrier, le 06.07.2018 23 août > Roman France > Gwenaële Robert

Que la bête meure

Gwenaële Robert - PATRICE NORMAND/ROBERT LAFFONT

Gwenaële Robert imagine les trois jours qui ont précédé l’assassinat de Marat.

Adolescente en 1989, lors du bicentenaire de la Révolution, Gwenaële Robert était allée visiter le musée Grévin. Elle avait été impressionnée par la baignoire de Marat, qui y est conservée, "un soulier géant noir" bien différent de la représentation qu’en a faite le peintre David, ami du célèbre député, dans son tableau hagiographique. Aujourd’hui romancière, elle revient sur cette histoire, avec

Lire la suite (1 550 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre