Par Véronique Rossignol, le 30.06.2017 (mis à jour le 04.07.2017 à 11h41) Entretien

Lola Lafon : "Qu’est-ce qui fabrique la radicalité ?"

Lola Lafon - OLIVIER DION

Les livres de Lola Lafon sont peuplés de jeunes filles frondeuses brûlant d’Une fièvre impossible à négocier, titre de son premier roman paru en 2003 chez Flammarion. Après De ça je me console (2007), Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce (2011), sa Petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud, 2014), biographie librement fantasmée de la gymnaste roumaine Nadia Comaneci, a ren

Lire la suite (10 050 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre