Les disparus | Livres Hebdo

Par Kerenn Elkaim, le 09.03.2018 (mis à jour le 09.03.2018 à 15h01) 5 avril > roman Guatemala > Eduardo Halfon

Les disparus

Eduardo Halfon - DR/LA TABLE RONDE

"On écrit toujours avec une partie de soi, de sa vie", a confié Eduardo Halfon à Télérama. Chacun de ses livres lève un coin de voile sur une histoire familiale, à la fois universelle et singulière (Monastère, Quai Voltaire, 2014). "Dans la famille, on ne parlait pas de Salomon. Comme si un nom pouvait être un poignard." Il est pourtant celui qui désigne une partie de cette lignée d’hommes. L’aute

Lire la suite (1 420 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre