Par Vincy Thomas, le 11.01.2018 à 13h55 (mis à jour le 11.01.2018 à 14h00) Liberté de publier

Les cinq nommés pour le prix Voltaire 2018

Tamás Mikló - CC BY 3.0

Le prix Voltaire récompense chaque année une personnalité ou un groupe qui lutte pour la liberté d'expression.

L'Union internationale des éditeurs (UIE) a révélé jeudi 11 janvier la liste des cinq finalistes pour le prix Voltaire 2018, qui récompense une personnalité ou une société luttant pour la liberté de publier et la liberté d'expression.

Le lauréat sera connu le 11 février lors du Congrès de l'UIE, à New Delhi, en Inde. 

Ahmedur Rashid Chowdhury (Bangladesh), éditeur du magazine Shuddhashar et écrivain lauréat du Pinter International Writer of Courage Award en 2016. Il a notamment été agressé par des militants de Ansar Al Islam. Exilé en Norvège depuis deux ans.

Lewis Medjo (Cameroun) , journaliste et directeur de La Détente libre. Prisonnier politique.

Tamás Mikló (Hongrie). Philosophe, écrivain et journaliste, critique littéraire et satiriste, il est en opposition frontale face à Viktor Orban.

Gui Minhai (Suède/Hong Kong), cofondateur de Causeway Bay Books, éditeur et auteur, arrêté avec cinq autres libraires et éditeurs en 2015, libéré en octobre dernier.

Azadeh Parsapour (Iran/Royaume Uni), éditrice (Parsapour’s Nogaam Publishing) déjà nommée l'an dernier pour ce prix. Elle promeut des publications numériques gratuites en Perse, dont les sujets sont tabous en Iran (LGBT, sexualité, droits des femmes, minorités ethniques).
close

S’abonner à #La Lettre