Par Cécilia Lacour, le 10.10.2016 à 18h12 (mis à jour le 10.10.2016 à 19h00) Récompense

Laurence Cossé, lauréate du prix François-Mauriac 2016

Laurence Cossé - JI-ELLECC BY-SA 3.0

L'auteure, couronnée pour La grande arche  paru en janvier chez Gallimard, recevra son prix le 14 octobre à Bordeaux.

Le jury du prix François-Mauriac 2016, présidé par Jean-Noël Jeanneney, a récompensé Laurence Cossé pour La grande arche paru en janvier chez Gallimard. Le roman évoque la construction de la Grande Arche de la Défense et le destin de son architecte, Johan Otto von Spreckelsen. Le prix lui sera remis le 14 octobre à Bordeaux, par Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine et par Jean-Noël Jeanneney.

Laurence Cossé était en compétition avec :
  • Jean-Luc Barré, Dissimulations, Fayard
  • Alain Corbin, Histoire du silence, Albin Michel
  • Boris Cyrulnik, Ivres paradis, bonheurs héroïques, Odile Jacob
  • Philippe Forest, Aragon, Gallimard
  • Claude Froidmont, Chez Mauriac à Malagar, Les Impressions Nouvelles
  • Céline Lapertot, Des femmes qui dansent sous les bombes, Viviane Hamy
  • Philippe Paquet, Simon Leys, Gallimard
  • Michel Pastoureau, Le roi tué par un cochon, Seuil
  • Pascale Robert-Diard, La déposition, L’Iconoclaste
  • Jacques de Saint-Victor, Blasphème, Gallimard
  • Isabelle Spaak, Une allure folle, édition des Equateurs
Un prix différent de celui de l'Académie française 

Le prix François-Mauriac a été créé en 1985 par le Centre François Mauriac de Malagar en Gironde. Cette récompense régionale était initialement attribuée à des auteurs originaires de l'Aquitaine ou dont les ouvrages traitaient de cette région. Relancé en 2002 par le Conseil régional d'Aquitaine, il souhaite désormais avoir une portée plus large et vise à récompenser un ouvrage qui est "évocateur de la société de son temps", selon le site internet du Centre François Mauriac de Malagar. 

Remis par la région Nouvelle-Aquitaine, ce prix est à ne pas confondre avec le prix François-Mauriac décerné chaque année, depuis 1994, par l'Académie française à un jeune écrivain.
close

S’abonner à #La Lettre