Par Isabel Contreras, Michel Puche, Hervé Hugueny, le 06.10.2017 (mis à jour le 09.10.2017 à 16h43) Manifestation

La France tire sa langue à Francfort

Le projet pour la façade du pavillon français par Ruedi Baur. Elle décline la thématique graphique conçue par le graphiste de la foire illustrant la fraternité des langues. - RUEDI BAUR

Invitée d’honneur de la Foire internationale du livre de Francfort, du 11 au 15 octobre, la France a bâti avec "Francfort en français" une opération tournée non seulement vers le livre, mais surtout vers l’apprentissage et la promotion d’une langue. Un projet culturel, politique et franco-allemand dans une Europe qui titube.

"La force du couple franco-allemand ne peut pas être maintenue sans la culture pour rapprocher nos peuples." Le ton était donné par Manuel Valls, Premier ministre de l’époque, le jeudi 20 octobre 2016, lors de la conférence de lancement de l’invitation d’honneur de la France à Francfort en 2017. Une invitation politique donc, transnationale et orientée vers une langue, le français. "Notre objectif

Lire la suite (11 510 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre