Par Cécilia Lacour, le 07.10.2016 à 17h10 (mis à jour le 07.10.2016 à 18h00) Québec

La création d'un poste de poète officiel divise le gouvernement québécois

Le Québec est divisé sur l'éventuelle création d'un poste de poète officiel à l'Assemblée nationale, tel qu'il existe au sein du Parlement du Canada, depuis que le Premier ministre, Philippe Couillard, a salué, le 5 octobre, la fin du mandat du président par intérim du Parti québécois (PQ) avec un poème écrit de sa main.

"De nos courtes vies, les parques filent la toile. Bien osé pour nous d’en deviner le cours. Le PQ bientôt montrera un troubadour." C’est par quelques alexandrins que le premier ministre québécois, Philippe Couillard, a tenu à saluer le départ, le 5 octobre, de Sylvain Gaudreault, chef de file intérimaire du Parti québécois (PQ).
 
Son élocution poétique a, dès le lendemain, divisé les Québécois ... Lire la suite (1 940 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre