Par Pierre Georges, avec AFP, le 26.09.2016 à 17h46 (mis à jour le 26.09.2016 à 18h00) Exposition

Hergé se dévoile au Grand Palais

HERGÉ, STUDIOS HERGÉ, BRUXELLES, 1969. © VAGN HANSEN - COLLECTION STUDIOS HERGÉ

Disparu en 1983, Hergé, le père belge de Tintin, demeure l'un des hommes les plus connus de l'histoire de la bande dessinée mais aussi l'un des plus insaisissables. L'exposition qui lui est consacrée au Grand Palais à Paris dès ce mercredi 28 septembre confirme le génie du dessinateur mais laisse dans l'ombre le mystère de l'homme.

Hergé, c'est Tintin bien sûr, le héros aux plus de 250 millions d'albums vendus dans le monde, traduits dans 110 langues et dialectes. Mais Tintin, créé en 1929, n'est que la partie la plus visible de l'œuvre d'une exceptionnelle richesse du Belge Georges Rémi, le vrai nom d'Hergé. La rétrospective du Grand Palais propose (du 28 septembre au 15 janvier) de montrer le processus créatif du dessinat
Lire la suite (2 340 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre