En déposant le mot "cocky", une auteure de romance s'attire les foudres du secteur | Livres Hebdo

avec The Guardian, le 09.05.2018 à 17h38 (mis à jour le 09.05.2018 à 18h00) Auto-édition

En déposant le mot "cocky", une auteure de romance s'attire les foudres du secteur

Cocky Fiancé de Melissa Jane et TL Smith - DR

Le secteur de la romance anglophone s'insurge contre le dépôt de marque du mot "cocky" ("arrogant"), souvent utilisé dans les titres, par une auteure autoéditée. 

Le monde de la romance est en ébullition après qu'une auteure auto-éditée, Faleena Hopkins, a déposé la marque "cocky", un nom commun qui en anglais signifie "arrogant, présomptueux", mais est aussi très prisé des titres de romance pour sa consonance avec l'argot "cock", qui désigne le sexe masculin, raconte quotidien britannique The Guardian

C'est d'ailleurs la base d'une série de 12 titres ... Lire la suite (2 470 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématiques

Article lié (1)

close

S’abonner à #La Lettre