Dossier Bande dessinée : la vie sans héros | Livres Hebdo

Par Benjamin Roure, le 19.01.2018 (mis à jour le 19.01.2018 à 12h36) Dossier

Dossier Bande dessinée : la vie sans héros

OLIVIER DION

Après un premier semestre morne, Astérix et d’autres locomotives ont dopé la fin de 2017. L’année 2018 sera moins chargée en héros, mais les éditeurs développent d’autres projets, continuant d’innover dans la bande dessinée du réel et les documents. A la veille du 45e Festival d’Angoulême, tour d’horizon des stratégies pour décrocher de la héros-dépendance.

Si l’on écoute les grands éditeurs de la place, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. A l’image de celui de la jeunesse, le marché de la BD va bon train, plus souriant que d’autres secteurs du livre davantage à la peine. Il peut compter à la fois sur ses grands héros immortels et sur le développement du roman graphique et de la BD documentaire. Parmi les héros, Astérix et la Transital

Lire la suite (23 470 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre